www.faune-anjou.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Nos partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes en temps réel
       - 
Pie-grièche écorcheur 2022
       - 
Courlis cendré 2022
       - 
Petit Gravelot 2022
       - 
Oedicnème criard 2022
       - 
Élanion blanc 2022
       - 
Tadorne de Belon 2022
       - 
Bruant proyer 2022
       - 
Bruant des roseaux 2022
       - 
Castor d'Eurasie 19-21
       - 
Loutre d'Europe 19-21
       - 
Vipère aspic 19-21
       - 
Vipère aspic 2022
       - 
Vipère péliade 19-21
       - 
Vipère péliade 2022
       - 
Grand Paon de nuit 20-22
       - 
Petit Paon de nuit 20-22
       - 
Rosalie des Alpes 2022
       - 
Grand capricorne 2022
       - 
Lucane cerf-volant 2022
       - 
Punaise américaine 19-22
       - 
Punaise diabolique 19-22
       - 
Frelon européen 19-21
       - 
Frelon asiatique 19-21
       - 
Ascalaphe ambré 19-21
       - 
Limace léopard 20-22
       - 
Elégante striée 20-22
       - 
Escargot de Bourgogne 20-22
 - 
Galeries photos & sons
Informations
 - 
Toutes les actualités
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles et des codes atlas
    - 
Foire aux questions (FAQ)
  Statistiques d'utilisation
Atlas faune en Maine-et-Loire
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
de Maine-et-Loire
 - 
Les espèces de votre commune et les communes de votre espèce
 - 
Atlas tous taxons
Enquêtes en cours
Site LPO Anjou
 - 
Site LPO Anjou
Comité d'homologation départemental
 - 
Homologations non publiées
(2017-2022)
 - 
Liste des espèces à homologuer
 - 
Présentation CHD 49
 - 
Homologations publiées
(1995-2019)
 - 
Comité d'homologation national (CHN)
Publications
Synthèses
 - 
Synthèses trimestrielles
 - 
Téléchargements
 - 
Dates d'arrivée des migrateurs prénuptiaux
  Liste des oiseaux de Maine-et-Loire
 - 
Page test
 - 
Données de baguage en Maine-et-Loire
 - 
Liste des oiseaux de France
 - 
Liste des oiseaux
ouest-paléarctiques
 - 
Liste IOC oiseaux du monde
Bases voisines
(Visionature et autres)
Code de déontologie
Faune-Anjou
Listes de discussion
Les liens

Toutes les actualités
page :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 396
 
lundi 13 juin 2022
Google Maps rayé de la carte

 

 

Légende de l'image :
fonds de carte IGN accessibles sur NaturaList et Faune-Anjou, à gauche IGN Ortho HR 20 cm, à droite IGN Plan v2.
En zoomant, il est possible de positionner très précisément vos observations.

 

Faune-Anjou, NaturaList, Faune-France et ses déclinaisons régionales proposent une série de fonds de carte pour vous permettre de saisir précisément vos observations.

 

L’utilisation des cartes Google Maps étant devenue payante, nous vous proposons de basculer dès aujourdhui vers des fonds cartographiques libres de droits et plus précis, avant que les cartes Google ne soient supprimées de nos systèmes.

Nous vous recommandons de sélectionner les photographies IGN Ortho HR 20 cm, dont la précision est remarquable et la carte IGN Plan v2, pour disposer d'une carte zoomable.

Pour choisir votre fond de carte par défaut sur NaturaList, il suffit :

  • d’ouvrir les paramètres (3 petits traits horizontaux en haut à gauche de l’écran) ;
  • d’ouvrir les préférences, symbolisées par une roue dentée ;
  • d’ouvrir « Couche cartographique » et d’y sélectionner la couche IGN souhaitée, IGN Ortho HR 20 cm ou IGN Plan v2.

Vous pouvez aussi à tous moments, changer de carte au moment de la saisie, en cliquant sur l’icône « couches » au haut à gauche de votre carte.

Rappel : dans NaturaList, le marqueur est placé par défaut sur la position de l’observateur, il faut bien veiller à faire bouger le fond de carte pour mettre le marqueur sur la position réelle de l’oiseau (plus facile avec la couche IGN Ortho HR 20 cm).

Philippe Jourde

https://www.faune-anjou.org/index.php?m_id=1164&a=N439#FN439

posté par Alain Fossé (admin)
 
mardi 17 mai 2022
Photos sur Faune-Anjou ou autre
Évitons une galerie-dicule
 
Les photos jointes à vos observations sont des éléments essentiels, qui permettent de documenter les informations transmises. Grâce à elles, les validateurs disposent de documents tangibles pour exercer pleinement leur fonction d’assistance à l’identification et de garant de la robustesse scientifique de nos portails naturalistes. Associées à des images, vos observations seront rapidement confirmées et disposeront du niveau de fiabilité le plus élevé.
 
Mais quels types d’images sont attendus ?
  • des clichés qui permettent de voir clairement les critères de détermination ;
  • de belles images, qui agrémenteront la galerie et constitueront une banque d’information iconographique librement consultable.
Que faut-il documenter ?
 
Un maximum d’observations, mais notamment, toutes les données qui concernent des groupes faunistiques d’identification complexe ou des observations atypiques.
 
Pour les invertébrés, on peut avoir une approche systématique et documenter toutes ses observations avec des photos en plans serrés (et pour les spécialistes avec des photos prises à la binoculaire).
 
Ce que nous ne voulons pas voir !
 
Nous recommandons d’éviter de joindre des photos qui n’illustrent pas directement des espèces ou leurs indices de présence. Sont donc à bannir, ou à masquer systématiquement d’une clé, tous les autres types de clichés comme notamment les habitats, selfies, photomontages, ainsi que les images de manipulation d’animaux (morts ou vivants) ou d’oiseaux au nid.
 
Le pire : une série de photos de ponts ou de souches pour indiquer qu’il n’y a pas de loutre… Le pire du pire : une donnée d’absence d’espèce avec une photo d’un milieu quelconque pour indiquer qu’il pourrait potentiellement y avoir une espèce. Le pire du pire du pire : une photo à l’envers de l’écran d’un appareil photo prise au smartphone, illustrant une invisible rareté.
 
Figurer dans le florilège ?
 
Le florilège de la galerie de Faune-France est une sélection, totalement arbitraire, d’images qui illustrent des attitudes, des comportements, des plumages caractéristiques. Pour y entrer, il faut que les images soient :
  • techniquement bonnes (nettes, bien exposées, correctement cadrées) ;
  • éthiquement irréprochables (pas de photo au nid, d’animaux manipulés ou en situation de stress) ;
  • vierges de cadres ou « d’embellissements » inutiles. Les signatures discrètes sont acceptées.
 
 
Légende de l’image : Au-delà de son caractère esthétique, une photo jointe à une donnée facilite sa validation et documente de façon indéniable l’observation d’une espèce. C’est aussi le bon moyen de confronter sa détermination à l’avis de spécialistes. Joindre des photos est essentiel pour permettre la validation des données d’invertébrés notamment, comme cette belle Troënière Craniophora ligustri. © Philippe Jourde
posté par Alain Fossé (admin)
 
mardi 17 mai 2022
Données sensibles sur Faune-Anjou ou autre

Pour vivre heureux, vivons cachés

Faune-Anjou et les autres bases Biolovision ont pour vocation de promouvoir la connaissance et la protection de la biodiversité. Des millions d’observations sont accessibles et permettent à chacun d’obtenir des informations précieuses, notamment sur la répartition de la faune.

Pour certaines espèces sensibles toutefois, le système cache les données automatiquement, afin d’éviter les risques de dérangements ou les actes de malveillance. Au-delà de ce système automatique, qui se déclenche généralement quand un code de reproduction est attribué, nous recommandons aux observateurs de :

  • cacher leurs données de colonies d’oiseaux ou de reproduction d’espèces sensibles aux dérangements ou soumises à destructions (héronnières, colonies de sternes, de cormorans ou de corbeaux, dortoirs majeurs, aires de rapaces, gîtes importants à chauves-souris…) ;
  • de masquer toutes les photos de nids ou de colonies. Mis à part la documentation de cas de reproduction rares, Faune-Anjou ne recommande d’ailleurs pas d’insérer des photos prises au nid ou à sa proximité immédiate.

Pour cacher données et photos, il suffit de cliquer sur les deux clés (v. ci-dessous). Le principe est le même sur NaturaList.

Nous vous remercions par avance pour votre engagement à nos côtés, en faveur de la protection des espèces et de leurs habitats.

Légende de l’image : Pour préserver la tranquillité des espèces nicheuses sensibles, il convient de masquer les observations et photos liées à leurs nids ou leurs colonies. © Philippe Jourde

Philippe Jourde

posté par Alain Fossé (admin)
 
lundi 21 mars 2022
Oiseaux
URGENT : recherche observateurs pour inventaire oiseaux nicheurs

Afin de mettre à jour les connaissances sur les oiseaux nicheurs en France, nous recherchons des bénévoles intéressé(e)s pour mettre en œuvre le protocole EPOC-ODF. Celui-ci nécessite un bon niveau de reconnaissance des oiseaux au chant et à vue puisqu'il s'agit de noter les observations durant 3 x 5 min, sur 5 points d'écoute, à 3 périodes différentes (mars, avril-8 mai, 9 mai fin juin). Autrement dit, cela représente un investissement de 3 matinées de 2 à 3 h.

Cette année, il y a 10 mailles de 5 points à faire dans le département (voir la carte). 

Actuellement, seule la maille E044N669 est prise alors que la fin de la première période approche à grands pas (31 mars).

Si vous êtes intéressé(e)s, merci de me contacter benoit.marchadour@lpo.fr

Document à télécharger :  Carte_EPOC_ODF_2022LPO49v2-1363.pdf
posté par Benoit Marchadour
 
mercredi 16 mars 2022
Oiseaux
Bilan Laridés nicheurs 2021

Retour sur la reproduction des Laridés nicheurs en Maine-et-Loire en 2021…  

Téléchargez la pièce jointe pour connaître le bilan des effectifs. 

Contact : Damien Rochier

Document à télécharger :  Synthèse laridés nicheurs_2021
posté par Édouard Beslot
 
mercredi 16 mars 2022
Oiseaux
De l'épi à la plume... retour sur la nidification du Busard cendré en Anjou

Busard cendré

En pièce jointe le 9e numéro de la feuille de chou De l'épi à la plume, à destination des exploitants qui participent aux actions de protection du Busard cendré en Maine-et-Loire.

Cette synthèse retrace, en quelques lignes, les chiffres clés et événements de la saison de nidification 2021 du Busard cendré dans les plaines céréalières saumuroises.

Bonne lecture à tous.

Contact : Damien Rochier

Document à télécharger :  De l'épi à la plume_n°9_2021
posté par Édouard Beslot
 
mardi 1 mars 2022
Oiseaux
Résultats comptage Wetlands janvier 2022

Les résultats du dernier comptage Wetlands organisé en Maine-et-Loire à la mi-janvier 2022 sont synthétisés dans le document joint.

Malgré des conditions de comptage difficiles (brouillard), près de 20000 oiseaux deau ont été dénombrés par les observateurs de la LPO Anjou et de l’OFB.

 

Contact : Sylvain Courant, coordinateur départemental

Document à télécharger :  WetlandsAnjou_2022vf-5161.pdf
posté par Alain Fossé (admin)
 
lundi 7 février 2022
Oiseaux
Dates d'arrivée des migrateurs prénuptiaux
Avec l’arrivée des premières Barges à queue noire (6 février), nous redémarrons une saison.
 
Le tableau de Faune-Anjou est relancé pour ce printemps.
 
Pensez à documenter vos premiers contacts avec des photos, vidéos ou enregistrements (pour les chanteurs, en utilisant au besoin votre téléphone ou votre appareil photo en mode vidéo si vous n’avez pas d’enregistreur dédié) au cas où les dates seraient précoces et soumises à homologation (v. liste phénologique du CHD). 
posté par Alain Fossé (admin)
 
jeudi 3 février 2022
Oiseaux
La plateforme Oiseaux de France enfin accessible sur mobile !

La plateforme Oiseaux de France enfin accessible sur mobile ! [attention ce n'est pas une appli mais l'adaptation du site www.oiseauxdefrance.org à votre mobile]

ACTUALITÉ
1 février 2022
Partager :
 

Les listes d'espèces sont désormais accessibles directement sur le terrain pour les participants à cette mise à jour de l’Atlas des oiseaux de France. Mais ce n'est pas tout ! On vous fait (re)découvrir le projet ODF et les différentes fonctionnalités de la plateforme…

Le projet Oiseaux de France vise à mettre à jour et diffuser l’état des connaissances de l'avifaune française en période de nidification et d'hivernage, en France métropolitaine et en Outre-Mer.

Une première en France !

Depuis sa mise en ligne en juin 2021, le site Oiseaux de France est en perpétuelle évolution. Avant d’accueillir l’atlas digital à l’horizon 2024, la plateforme sert de support à différents programmes de sciences participatives (EPOC ODFSTOCSHOCSTOMObservatoire Rapaces, comptage Wetlands…) qui fournissent les données nécessaires pour répondre aux 3 objectifs du projet :

  • Connaître la répartition de toutes les espèces
  • Évaluer les tendances démographiques
  • Estimer les tailles des populations

Les développements opérés sur la plateforme visent à permettre une plus grande efficacité des observateurs. D’où la version mobile, qui permet désormais de consulter et de compléter les listes d’espèces sur le terrain. D'autres améliorations concernent les informations contenues dans les cartes de prospection.

L’onglet « Carte » devient un véritable outil d’aide à la prospection.

Dans un premier temps, il permet de consulter la répartition des espèces durant la période de reproduction mais aussi en hiver comme ci-dessous pour le Bruant jaune.

Carte de répartition du Bruant jaune durant la période de reproduction (Source ODF)

Carte de répartition hivernale du Bruant jaune (source ODF)

Les observateurs ont ainsi la possibilité de visualiser les mailles dans lesquelles l’espèce n’est pas présente ou n’a pas encore été détectée.

L’outil « cartes » permet aussi de visualiser la diversité en espèce pour chaque maille du territoire. Dans la barre de recherche, le visiteur peut inscrire une commune et consulter la liste d’espèces observées sur la maille correspondante. Il peut alors orienter ses prospections de terrain pour essayer de détecter de nouvelles espèces et contribuer à la mise à jour d’ODF.

Comment participer ?

Si vous souhaitez participer de manière active à ce projet naturaliste, plusieurs possibilités s’offrent à vous : de la collecte de vos observations d’oiseaux dans votre jardin au déploiement de méthode de suivi qui s’adressent aux observateurs expérimentés.

Je participe

posté par Alain Fossé (admin)
 
mercredi 19 janvier 2022
Oiseaux
Les 29 et 30 janvier 2022 – Comptage national des oiseaux des jardins !
Mésange charbonnière, Verdier d’Europe, Chardonneret élégant… ? Quelles seront les espèces présentes dans votre jardin cette année ? Découvrez-les en participant au week-end national de comptage des oiseaux des jardins organisé par la LPO et le Muséum national d’histoire naturelle. Petits ou grands, novices ou expérimentés, à la ville ou à la campagne, vous êtes tous invités à prendre part à la 10e édition de ce grand comptage.
Depuis 2013, les opérations de comptage national des oiseaux des jardins permettent à chacun d’agir concrètement en faveur de la connaissance et de la protection de notre avifaune en alimentant les bases de données naturalistes. Lors du comptage de janvier 2021, plus de 17 250 jardins ont pris part à cette opération permettant de dénombrer plus de 540 000 oiseaux partout en France, avec en tête les Moineau domestique, Mésange charbonnière et Mésange bleue. Quelles seront les espèces les plus présentes dans les jardins cet hiver ? Pour le savoir participez au comptage. Il n’est pas nécessaire d’être un expert en ornithologie, il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !

Pour participer, c’est tout simple…

  • Choisir un jour d’observation : samedi 29 ou dimanche 30 janvier, et un créneau d’une heure. En cette période hivernale, privilégiez la fin de matinée ou le début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes et les oiseaux plus actifs ;
  • Trouver un lieu d’observation : un jardin ou un balcon, à la ville ou en campagne. Un parc public peut également servir de lieu d’observation ;
  • Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Afin de ne pas compter 2 fois le même oiseau, ne conservez au final que le nombre maximal d’oiseaux de la même espèce observés en même temps ;
  • Transmettre les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr ou sur le jardin que vous aurez configuré sur www.faune-anjou.org.
Moineau Friquet © F.Cahez

Que se passe-t-il dans les jardins cette année ?

Un rapide coup d’œil aux données déjà collectées par les participants à l’Observatoire des oiseaux des jardins montre un afflux remarquable de Pinsons du Nord cette année. Entre octobre et décembre 2021 ils ont été observés dans 16,5 % des jardins suivis, contre seulement 1,5 % sur la même période en 2020. Cela laisse présager de belles observations de l’espèce cet hiver. Il en est autrement du Moineau friquet (cousin du Moineau domestique – pour apprendre à les différencier consulter sa fiche Confusion ici) qui se fait de plus en plus rare dans les jardins au fil des années. Sur cette même période (octobre à décembre), il était présent dans 1,5 % des jardins en 2021, contre 5,5 % en 2019 et 4,5 % en 2018. L’observerez-vous cette année ? Alors ouvrez l’œil !

Pour vous aider

Nos formations LPO Anjou !

Chardonneret élégant © Marc Pihet

La LPO Anjou vous propose une formation pour apprendre à observer les oiseaux des jardins !

Deux dates sont prévues pour ces formations :


Nous espérons vous avoir nombreux à participer à cette nouvelle édition de ce grand comptage. Rendez-vous les 29 et 30 janvier 2022 !

posté par Alain Fossé (admin)
page :
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 396

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Anjou
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2022