www.faune-anjou.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Nos partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes en temps réel
       - 
Oie cendrée 2021
       - 
Cigogne blanche 2021
       - 
Tadorne de Belon 2021
       - 
Oedicnème criard 2021
       - 
Courlis cendré 2021
       - 
Petit Gravelot 2021
       - 
Hérisson d'Europe 2021
       - 
Castor d'Eurasie 18-20
       - 
Castor d'Eurasie 2021
       - 
Loutre d'Europe 18-20
       - 
Loutre d'Europe 2021
       - 
Vipère aspic 18-20
       - 
Vipère péliade 18-20
       - 
Salamandre tachetée 2021
       - 
Crapaud épineux 2021
       - 
Grenouille agile 2021
       - 
Punaise diabolique 20-21
       - 
Aïolope automnale 19-20
       - 
Aïolope automnale 2021
       - 
Mante religieuse 18-20
       - 
Ascalaphe ambré 18-20
       - 
Escargot de Bourgogne 19-20
       - 
Elégante striée 19-20
       - 
Chirocephalus diaphanus 19-20
 - 
Galeries photos
Informations
 - 
Toutes les actualités
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles et des codes atlas
    - 
Foire aux questions (FAQ)
  Statistiques d'utilisation
Atlas faune en Maine-et-Loire
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
de Maine-et-Loire
 - 
Les espèces de votre commune et les communes de votre espèce
 - 
Atlas tous taxons
Enquêtes en cours
Site LPO Anjou
 - 
Site LPO Anjou
Comité d'homologation départemental
 - 
Homologations non publiées
(2014-2020)
 - 
Liste des espèces à homologuer
 - 
Présentation CHD 49
 - 
Homologations publiées
(1995-2016)
 - 
Comité d'homologation national (CHN)
Publications
Synthèses
 - 
Dates d'arrivée des migrateurs prénuptiaux
 - 
Synthèses trimestrielles
 - 
Téléchargements
  Liste des oiseaux de Maine-et-Loire
 - 
Page test
 - 
Où voir les oiseaux
en Maine-et-Loire ?
 - 
Données de baguage en Maine-et-Loire
 - 
Liste des oiseaux de France
 - 
Liste des oiseaux
ouest-paléarctiques
 - 
Liste IOC oiseaux du monde
Bases voisines
(Visionature et autres)
Code de déontologie
Faune-Anjou
Listes de discussion
Les liens

Toutes les actualités
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 368
 
mardi 13 avril 2021
Tutos bases Biolovision (Faune-Anjou et autres)
La LPO PACA a produit une série de tutos vidéos pour les utilisateurs de faune-paca.org.
 
Entièrement déclinables aux autres plateformes locales, vous pourriez bien découvrir certaines fonctionnalités grâce à ces tutos
 
Bonne journée.
Thomas Girard
chargé de mission faune LPO PACA

https://www.faune-anjou.org/index.php?m_id=1164&a=N411#FN411

posté par Alain Fossé (admin)
 
vendredi 9 avril 2021
Saisir plus vite avec NaturaList
NaturaList permet d’enregistrer ses observations directement sur le terrain : un gain de temps et de précision très appréciable ! Dans certaines circonstances, comme lors de la réalisation d’un EPOC, il faut pouvoir saisir rapidement. Faune-France vous propose trois techniques.
 
La liste déroulante
 
Les espèces saisies durant votre session d’observation s’enregistrent dans une liste. Si vous faites une série de points d’écoute, il est souvent plus rapide de faire défiler cette liste, sélectionner votre espèce plutôt que de saisir le nom de l’espèce une nouvelle fois.
 
Les abréviations
 
Sur le terrain, saisir Rougequeue à front blanc en toutes lettres serait bien peu effectif. Heureusement NaturaList reconnaît le nom des oiseaux que vous soumettez de façon abrégée. En tapant «r a f», «a f b», «fr b» ou «r fr», le Rougequeue à front blanc apparaît dans la liste proposée par le système. Certains raccourcis sont très efficaces :
  • « m » donne immédiatement Accenteur mouchet ;
  • « z » donne Bruant zizi ;
  • « gr » donne Bergeronnette grise.
Vous pouvez consulter une proposition de liste d’abréviations ou créer la vôtre selon vos habitudes et vos usages mnémotechniques.
 
Les raccourcis
 
Les raccourcis apportent une fluidité remarquable à la saisie. Pour les espèces les plus fréquentes, il vous suffit de faire un appui long sur le nom de l’espèce dans la liste de proposition et NaturaList vous propose de créer un bouton dédié à l’espèce dont vous pouvez adapter la couleur et l’abréviation (4 lettres). À titre d’exemple, le Rougegorge familier peut devenir un bouton rouge «Fam», la Mésange charbonnière un bouton jaune «Méch» et le Troglodyte mignon un bouton marron «Trom».
 
https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/SlectionPicvert.PNG
 
Ces boutons se positionnent en haut de page et il suffit de les actionner pour sélectionner l’espèce. Un appui long permet de supprimer un bouton devenu inutile.
 
On peut les programmer avant de procéder aux inventaires, en fonction des types de milieux prospectés et des guildes d’oiseaux rencontrées. On mettra ainsi le Pipit spioncelle, le Traquet motteux, l’Accenteur mouchet et le Venturon montagnard dans les zones d’alpage, ou le Vanneau huppé, le Canard colvert, la Cisticole des joncs, la Bergeronnette printanière lors d’un inventaire LIMAT par exemple.
posté par Alain Fossé (admin)
 
vendredi 9 avril 2021
Du neuf au menu de NaturaList
https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-anjou.org/userfiles/actus/NaturaListEpoc-8416.jpg
La dernière mise à jour de NaturaList offre de nouvelles possibilités pour une utilisation plus fluide. Le menu général (bouton + en bas à droite) propose désormais un module de saisie dédié aux EPOC et, pour ceux qui y contribuent, à l’enquête LIMAT.
 
Si LIMAT et EPOC-ODF sont des protocoles particuliers, qui nécessitent une prise de contact avec les coordinateurs locaux de ces enquêtes, le module de saisie EPOC peut, quant à lui, être utilisé quand et où vous voulez.
 
Il permet de pointer toutes les observations effectuées sur un point fixe pendant cinq minutes. Trois nouveautés rendent ce mode de saisie plus rapide et plus facile à utiliser sur le terrain :
  • trois cercles concentriques de 50, 100 et 150 m de rayon facilitent le positionnement des données sur la carte ;
  • le téléphone vibre au bout de 5 min pour indiquer la fin du temps du point d’écoute ;
  • des icônes accélèrent la saisie des principaux codes de reproduction :
https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-anjou.org/userfiles/actus/Coderognnumrot.png
Leur signification est la suivante :
  1. Mâle chanteur (ou cris de nidification) en période de reproduction (code 2) ;
  2. Individu de sexe indéterminé ;
  3. Mâle (renseigne le détail de l’observation) ;
  4. Femelle (renseigne le détail de l’observation) ;
  5. Couple observé dans un habitat favorable durant la saison de reproduction (code 3) ;
  6. Parades nuptiales, accouplement ou échange de nourriture entre adultes (code 5) ;
  7. Fréquentation d’un site de nid potentiel, distinct d'un site de repos (code 6) ;
  8. Signes ou cris d’inquiétude d’un individu adulte (code 7) ;
  9. Construction d’un nid, creusement d’une cavité (code 9) ;
  10. Jeunes fraîchement envolés (espèces nidicoles) ou poussins (espèces nidifuges) (code 12) ;
  11. Adulte entrant ou quittant un site de nid (incluant les nids situés trop haut ou les cavités et nichoirs, le contenu du nid n’ayant pu être examiné) ou adulte en train de couver (code 13) ;
  12. Adulte transportant des sacs fécaux ou de la nourriture pour les jeunes (code 14) ;
  13. Nid avec adulte vu couvant ou contenant des œufs (code 15).
Attention : pour les icônes 5 et 6, ce sont les couples qui sont quantifiés et non les individus. Ainsi, un effectif de 1 se réfère à 1 couple et renseignera automatiquement un mâle et une femelle. Un effectif de 2 indiquera la présence de 2 mâles et 2 femelles.
 
N’oubliez pas d’enregistrer la trace. Cela permet de calculer la distance entre l’observateur et les oiseaux, un élément important pour les analyses statistiques des EPOC. Le règlement général sur la protection des données personnelles impose votre accord pour collecter votre propre géolocalisation.
 
Enfin, depuis le début de l’année, 4 356 EPOC ont été effectuées. Bravo aux participants à ce programme et merci à tous ceux qui se lancent dans ce mode de collecte d’information, chaudement recommandé par Faune-France.
 
Remarque : ce nouveau développement n'est pour le moment disponible que pour la version Android de NaturaList.
 
posté par Alain Fossé (admin)
 
jeudi 11 mars 2021
Oiseaux
Synthèse Wetlands 2021 - Maine-et-Loire

Les 13-14 janvier derniers avait lieu le traditionnel recensement des oiseaux deau hivernants dit « comptage Wetlands ».

Ce suivi mené à léchelle de toute lEurope (et même au-delà) depuis plus de 50 ans est coordonné en France par la LPO : 

https://www.lpo.fr/connaissance-de-la-biodiversite/un-comptage-des-oiseaux-d-eau-a-la-mi-janvier

En Anjou, ces comptages ont concerné 88 zones humides (étangs, marais, cours deau…) et ont permis de dénombrer plus de 19 700 oiseaux d'eau. Vous pouvez prendre connaissance des résultats détaillés en parcourant la synthèse jointe.

Un grand merci à tous les observateurs de la LPO et de lOFB qui se sont une nouvelle fois mobilisés à loccasion de ce grand rendez-vous annuel ! La liste des contributeurs figure également dans le doc joint.

Contact: Sylvain Courant, coordinateur départemental

Document à télécharger :  Synthèse_Wetlands_49_2021
posté par Édouard Beslot
 
jeudi 18 février 2021
Orchidées en Maine-et-Loire

La saison orchidophile 2021 va débuter incessamment. Vous allez être nombreux à observer les orchidées en Maine-et-Loire et à profiter de ces merveilles de la nature.

Afin de continuer les efforts de collecte de données, et de parfaire les connaissances pour le département, n’oubliez pas de rentrer vos observations sur orchisauvage.fr (site Biolovision).

Vous avez deux possibilités pour accéder à la transmission de vos données :

  • aller sur le site Internet via un ordinateur, et rentrer vos données. Le fonctionnement est le même que pour saisir vos données sur la base Faune-Anjou (par exemple). D’ailleurs, son accès est le même que pour les autres bases de données, quand vous vous identifiez sur FA ou Faune-France. Vous n’avez donc pas de nouveau compte à créer, ce qui est un avantage certain ;
  • utiliser l’application  NaturaList sur smartphone, en ajoutant l’onglet « Orchidées » dans vos préférences. Le transfert de vos observations se fera directement sur le site orchisauvage.fr.

Comme pour toutes les autres bases de données Biolovision, vous avez la possibilité de cacher vos données personnelles si vous le souhaitez, ou même de rentrer vos observations de façon anonyme. Tous ces paramètres sont à régler dans les préférences du site.

Si vous avez besoin d’aide pour la prise en main du site ou de l’application, je suis à votre disposition.

Merci à tous pour votre participation, et surtout, bonnes observations naturalistes printanières !

Éric Van Kalmthout

Cartographe Fédération France Orchidées (FFO)

https://www.faune-anjou.org/index.php?m_id=1164&a=N407#FN407

posté par Alain Fossé (admin)
 
jeudi 11 février 2021
Squamates
Nouvel arrêté de protection des Batraciens et Squamates

Ce 11 février paraît au Journal officiel le nouvel arrêté du 8 janvier 2021 fixant la liste des amphibiens et des reptiles représentés sur le territoire métropolitain protégés sur l'ensemble du territoire national et les modalités de leur protection.

À noter que les vipères sont maintenant intégralement protégées.

Document à télécharger :  arrêté du 8 janvier 2021
posté par Alain Fossé (admin)
 
lundi 8 février 2021
Oiseaux
Rapaces nicheurs rares en Anjou

Retour sur la reproduction 2020 des rapaces diurnes rares en Maine-et-Loire

Effectifs récapitulatifs :

Espèce

Nombre de couples

Succès reproducteur

(nombre de jeunes à l’envol)

Élanion blanc

13-15

> 38

Balbuzard pêcheur

3

4

Circaète Jean-le-Blanc

7

7

Faucon pèlerin

12

au moins 22

 

Commentaires:

  • Élanion blanc : 13 couples nicheurs certains et au moins deux possibles ou probables cantonnés au sud de la Loire. Dix couples bien suivis ont élevé 38 jeunes jusqu’à l’envol. Un seul couple paraît avoir produit deux nichées successives (quatre jeunes puis un seul jeune). En l’espace d’un an le nombre de couples a été multiplié par un facteur proche de 5. Sur un secteur, cinq couples étaient présents dans un rayon de 2 km. Cette remarquable densité paraît en lien avec l’abondance des Campagnols des champs.
  • Balbuzard pêcheur : un couple a échoué, un second a produit trois jeunes et le troisième, présent tardivement l’an dernier, a mené à bien l’envol d’un jeune.
  • Circaète Jean-le-Blanc : huit sites suivis dont sept occupés par un couple. Le fait remarquable, et jamais encore constaté lors des suivis précédents, est que tous ces couples ont élevé un jeune jusqu’à l’envol !
  • Faucon pèlerin : 12 sites suivis occupés dont un nouveau. Un couple disparaît après février, un couple paraît avoir échoué et un couple a dû se reproduire sans que la nichée ait pu être observée. Neuf couples ont mené 22 jeunes jusqu’à l’envol soit 2,44 jeunes par couple.

Ont participé aux suivis : Samuel Angebault, Mathurin Aubry, Alain Bajan-Banaszak, Jean-Claude Beaudoin, Bernadette et Patrice Beaupérin-Delaunay, Florian Bertin, Didier Bizien, Patrice Bizien, Alain Blin, Jean-Marie Bottereau, Bruno Charpentier, Sylvain Codarini, Sylvain Courant, Sylvie Desgranges, Didier Ferrand, Guy Gallard, Guy Gaschet, François Gossmann, Yvon Guenescheau, Erwan Guillou, Robert Hersant, Jean-Lou Jacquemin, Éric Van Kalmthout, Thierry Lacaze, Jean-Pierre Lafond, Benoît-David Lasnon, Jean-Michel Logeais, Alexandre Martin, Thierry Printemps, Philippe Polleau, Patrick Raboin, Damien Rochier, Alain Ruchaud, Aymeric Séchet, Jean-Do Vrignault.

 Jean-Claude Beaudoin

https://www.faune-anjou.org/index.php?m_id=1164&a=N405#FN405

posté par Édouard Beslot
 
lundi 8 février 2021
Oiseaux
Laridés aux dortoirs

Retour sur les résultats des comptages réalisés entre les 12 et 20 décembre 2020  

Lac du Verdon  : 3 500 à 4 000 Mouettes rieuses, 54 Goélands argentés, 950 G. bruns et 54 G. leucophées le 20.12 (les chiffres des espèces de goélands sont extrapolés à partir d’un échantillon de 640 individus sur un total de 1 000 à 1 100).

Lac de Maine  : 4 600 Mouettes rieuses, 5 Goélands cendrés, 23 G. argentés, 1 100 G. bruns, 35 G. leucophées, 1 G. pontique et 3 G. marins du 12 au 16.12.

Étang Saint-Aubin/Pouancé  : 7 000 Mouettes rieuses et 7 Goélands bruns le 12.12.

Gravière du Sol de Loire/Montjean-sur-Loire  : 5 000 Mouettes rieuses, 1 Goéland cendré et 35-40 grands goélands indéterminés le 20.12.

Loire au pont du Cadre Noir/Saumur  : 100 Mouettes rieuses le 16.12.

Loire aux Ardilliers/Saumur  : 250 Mouettes rieuses le 15.12.

Totaux décembre 2020 (décembre 2019) :

  • Mouette rieuse  : 20 450-20 950 (20 044)
  • Goéland cendré : 6 (5)
  • Goéland argenté  : 77 (219)
  • Goéland brun  : 2 057 (834)
  • Goéland leucophée  : 89 (46)
  • Goéland pontique  : 1 (0)
  • Goéland marin : (3)
  • Goéland indéterminé  : 35-40 (1 196)

Commentaires :

Les circonstances n’ont pas permis d’effectuer les comptages sur un même week-end et il n’y a pas eu de recherche de dortoir entre les 12 et 20 décembre sur la Loire entre les Ponts-de-Cé et Saint-Mathurin-sur-Loire. Toutefois sur ce tronçon un dortoir de 130 goélands avait été remarqué un peu en amont des Ponts-de-Cé le 10 décembre mais on peut penser qu’il a dû être abandonné dans les jours suivants en raison de la montée des eaux.

Le plus frappant dans ces résultats est l’effondrement apparent du Goéland argenté et la remontée du Goéland brun. Une visite au centre d’enfouissement de La Séguinière serait la bienvenue afin de vérifier la réalité de l’évolution des effectifs du Goéland argenté.

Autres faits marquants la forte augmentation des Mouettes rieuses sur l’étang Saint-Aubin (7 000 en regard de 4 300 en 2019) alors qu’au contraire l’espèce baisse fortement sur le lac de Maine (4 600 en regard de 8 500 en 2019). Il faut dire que sur ce dernier site l’augmentation de la pratique du kayak en soirée perturbe de plus en plus la mise en place du dortoir bien que cela ne paraît pas avoir freiné la hausse des effectifs du Goéland brun qui sont passés de 400 en 2019 à 1 100 en 2020.

Merci aux participants: Mathurin Aubry, Samuel Angebault, Siméon Béasse, Patrice Bizien, Sylvain Codarini, Didier Ferrand, Jean-Michel Logeais, Patrick Raboin, Lucas Roger et Jean-Do. Vrignault.

Contact : Jean-Claude Beaudoin

https://www.faune-anjou.org/index.php?m_id=1164&a=N404#FN404

Goéland leucophée (Photo : Y. Guénescheau)

posté par Édouard Beslot
 
vendredi 5 février 2021
Oiseaux
Appel à candidature CHD49
Comme chaque année le Comité d'homologation départemental de Maine-et-Loire (CHD49) renouvelle 2 de ses 6 membres. Édouard Beslot et Mickaël Jumeau sont arrivés au bout de leur mandat de 3 ans et doivent donc être remplacés (merci à eux pour leur participation, restent Mathurin Aubry, Jean-Claude Beaudoin, Laurent Hauchecorne et Samuel Havet).
 
Si vous êtes intéressé·e, merci de vous faire connaître…
 
Le jeu consiste à juger par voie électronique les observations d'espèces rares, délicates à identifier ou anachroniques d'après les documents (photos, liens vidéo, enregistrements) fournis sur Faune-Anjou ou par rédaction d'une fiche descriptive (téléchargeable, on le rappelle, en cliquant sur le triangle de signalisation Donnée à soumettre au CHD49 (cliquez sur le triangle pour télécharger la fiche à remplir en l'absence de photo, vidéo, enregistrement) à gauche du nom d’espèce dans Faune-Anjou). Ce mandat couvrira les années 2021 à 2023.
 
Hors période de crise sanitaire, une (voire deux) réunion annuelle (février-mars, voire juin), un soir au local LPO Angers, permet de discuter des observations litigieuses, de revoir les listes d’espèces à homologuer (principale et phénologique)
 
 
posté par Alain Fossé (admin)
 
dimanche 31 janvier 2021
Oiseaux
Oiseaux de France : abonnez-vous à la lettre d’info

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-anjou.org/userfiles/actus/CallistesepticolorMichelClament-7640.jpg

Le Calliste septicolore est un oiseau grégaire des forêts de l’intérieur de la Guyane.
© Michel Clément, avec l
aimable autorisation de lauteur et du GEPOG.
 

Oiseaux de France (ODF) est une vaste enquête qui va mobiliser l’ensemble de la communauté des passionnés de nature jusqu’en 2025. Il s’agit de cartographier précisément la répartition de toutes les espèces d’oiseaux de France en période de nidification et d’hivernage et, pour le maximum d’entre elles, de déterminer leur tendance d’évolution et d’évaluer leur effectif.

Dans l’attente de la mise en ligne du portail informatique dédié, prévue en mars 2021, nous vous proposons de vous abonner gratuitement à la lettre d’information « Oiseaux de France ». Six numéros sont prévus chaque année. Le premier paraîtra au début de février.

Au programme :

  • toutes les informations sur l’avancée du projet ODF ;
  • les bilans et informations importantes sur les suivis nationaux ;
  • des actualités nationales et internationales ;
  • le calendrier des enquêtes ;
  • des témoignages ;
  • des tutos…

Pour vous abonner à la lettre dinformation, cliquez sur l’image ci-dessous :

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-anjou.org/userfiles/actus/ODFlogonewsletter.png

posté par Alain Fossé (admin)
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 368

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Anjou
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021