www.faune-anjou.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Nos partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes en temps réel
       - 
Oedicnème criard 19-20
       - 
Oedicnème criard 2020
       - 
Tadorne de Belon 2020
       - 
Écureuil roux 18-20
       - 
Hérisson d'Europe 2020
       - 
Castor d'Eurasie 17-19
       - 
Loutre d'Europe 17-19
       - 
Vipère aspic 17-19
       - 
Vipère péliade 17-19
       - 
Crapaud épineux 18-20
       - 
Salamandre tachetée 18-20
       - 
Vulcain 2020
       - 
Paon du jour 2020
       - 
Citron 2020
       - 
Azuré du serpolet 17-19
       - 
Grand Paon de nuit 18-19
       - 
Petit Paon de nuit 18-19
       - 
Frelon européen 2020
       - 
Frelon asiatique 2020
       - 
Scolie hirsute 18-19
       - 
Graphosome d’Italie (Punaise arlequin) 17-19
       - 
Gendarme 18-19
       - 
Ascalaphe ambré 17-19
       - 
Escargot de Bourgogne 17-19
       - 
Elégante striée 17-19
       - 
Argiope frelon 2020
       - 
Chirocephalus diaphanus 17-19
       - 
Lepidurus apus 17-19
 - 
Galeries photos
Informations
 - 
Toutes les actualités
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Qui fait quoi ? / Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles et des codes atlas
    - 
Foire aux questions (FAQ)
  Statistiques d'utilisation
Atlas faune en Maine-et-Loire
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs de Maine-et-Loire
 - 
Les espèces de votre commune/les communes de votre espèce
 - 
Atlas tous taxons
Publications
Comité d'homologation départemental
 - 
Liste des espèces à homologuer
 - 
Homologations non publiées (2017-2020)
 - 
Présentation CHD 49
 - 
Homologations publiées (1995-2016)
 - 
Comité d'homologation national (CHN)
Site LPO Anjou
 - 
Site LPO Anjou
Enquêtes en cours
Synthèses
  Liste des oiseaux de Maine-et-Loire
 - 
Téléchargements
 - 
Synthèses trimestrielles
 - 
Dates d'arrivée des migrateurs prénuptiaux
 - 
Où voir les oiseaux en Maine-et-Loire ?
 - 
Données de baguage en Maine-et-Loire
 - 
Liste des oiseaux de France
 - 
Liste des oiseaux ouest-paléarctiques
Bases voisines
Code de déontologie Faune-Anjou
Listes de discussion
Les liens

Toutes les actualités
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 338
 
lundi 6 avril 2020
Oiseaux
Mangeoires : recommandations d’hygiène pour le nourrissage des oiseaux des jardins

Quelques photos d'oiseaux à la mangeoire sont encore postées sur Faune-Anjou.

 

C'est l'occasion de rappeler quelques règles concernant le nourrissage des oiseaux (tirées du blog du CRBPO).

 

Le nourrissage artificiel des animaux améliore probablement leur survie à l’hiver, de par leur meilleure condition ou par la réduction des risques associés à la recherche de nourriture (dépense énergétique, prédation ; Plummer et al. 2019). En revanche, cela augmente la promiscuité (car beaucoup d’individus s’alimentent au même endroit) et cela augmente les contacts entre espèces qui normalement ne se rencontrent pas ou peu. Cette forte promiscuité intra- et interspécifique augmente le risque d’épidémie. Nous présentons ici 6 règles d’hygiène simples pour l’usage des mangeoires. Ces règles ont été définies par Anouck Decors du Réseau de surveillance épidémiologique de l’ONCFS et Philippe Gourlay du Centre vétérinaire de la faune sauvage et des écosystèmes (voir le communiqué de presse ONCFS/Muséum/CVFSE-ONIRIS/ADILVA 2019 ; ou le site du Garden Wildlife Health). Elles sont valables pour prévenir l’apparition de maladies infectieuses autour d’un poste de nourrissage, qu’elles soient d’origine bactérienne, virale, parasitaire ou fongique.

 

Quand nourrir ?

 

1. Uniquement en hiver. Lors du réchauffement printanier (et en été), les oiseaux en ont moins besoin, et le risque de prolifération de pathogènes (bactéries, champignons) est maximal du fait des températures et humidité croissantes. De fait, le nombre de signalements de mortalité anormale de verdiers à des mangeoires culmine au printemps (ONCFS et al. 2019).

 

Comment nourrir sainement ?

 

2. Utiliser une nourriture saine, sans pathogène. Pour ça, l’entreposer au sec, à l’abri des moisissures, des rongeurs, et des oiseaux domestiques (p. ex. poules, pigeons). Ne pas donner de nourriture moisie.

 

3. Utiliser un distributeur qui reste sain. Pour ça, préférer les mangeoires suspendues, et éviter les mangeoires plateaux. Ne pas nourrir à même le sol. Préférer les mangeoires en plastique, dont le nettoyage est plus efficace. Le nourrissage au sol est à éviter car les pathogènes contenus dans les fientes, ou sur les pattes des oiseaux, peuvent proliférer dans le sol et contaminer les oiseaux ultérieurement. Et des moisissures peuvent se développer sur la nourriture non consommée.

 

4. Utiliser plusieurs points de nourrissage, éloignés, différents pour chaque type d’aliment, et les changer régulièrement d’emplacement. Cela réduit la concentration d’individus sur une même mangeoire, et la rencontre entre des espèces qui normalement ne se fréquentent pas, ou peu. Le déplacement des mangeoires réduit l’accumulation de germes sous les mangeoires.

 

5. Ajuster la quantité distribuée pour que la nourriture soit consommée dans les 2 jours.

 

Comment bien nettoyer les mangeoires ?

 

6. Retirer la nourriture non consommée et les fientes ; laver au savon avec une brosse ; rincer abondamment ; puis appliquer une solution désinfectante (p. ex. eau de javel diluée à 5 %, Virkon HD, THA ND) et rincer ; laisser sécher avant de remplir de nourriture. Idéalement, faire un nettoyage chaque semaine. Pour vous protéger pendant le nettoyage, portez des gants de ménage.

 

7. Si vous utilisez des abreuvoirs, appliquez les mêmes précautions, mais avec un nettoyage si possible chaque jour.

 

Que faire si vous constatez une mortalité anormale d’oiseaux à votre mangeoire ?

 

Stopper le nourrissage et l’abreuvement afin de réduire les risques de transmission d’agents infectieux aux oiseaux en bonne santé. Signaler ces mortalités anormales au réseau SAGIR.

 

Des recommandations d’hygiène similaires sont diffusées par l’Observatoire des oiseaux des jardins (Ligue pour la protection des oiseaux et Muséum national d’histoire naturelle).

 

Quelles preuves a-t-on de risques épidémiques aux mangeoires ?

 

Retenons deux maladies d’apparition récente parmi les oiseaux des jardins en France :

  • La trichomonose. Celle maladie touche les fringilles, en particulier le Verdier d’Europe et le Pinson des arbres (Lawson et al. 2018). Apparue récemment en France (Gourlay et al. 2011), elle a donné lieu à des mortalités anormales localisées (Chavatte et al. 2019 ; ONCFS et al. 2019). Au Royaume-Uni, ce pathogène a contribué au déclin récent des populations de verdiers (Robinson et al. 2010 ; Lawson et al. 2018). De fait, les régions françaises où des mortalités anormales de verdiers ont été signalées en 2018 et 2019, avec des cas avérés de trichomonose (Hauts-de-France, Normandie, Bretagne), correspondent aux régions où viennent hiverner des verdiers anglo-saxons.
  • la variole (poxvirose) aviaire, révélée chez la Mésange charbonnière (v. rapport sur l’étude menée par CVFSE/ONIRIS et CRBPO en 2015, ou le post sur le blog CRBPO).

 

Références

Rédacteur : Pierre-Yves Henry

posté par Alain Fossé (admin)
 
vendredi 3 avril 2020
Boom dans les inscriptions sur Faune-Anjou !

Le graphe ci-dessous montre l'effet du confinement et de l’enquête « Confinés mais aux aguets » sur le nombre d'inscrits sur Faune-Anjou (nombre de nouveaux inscrits par jour). Du jamais vu ! Cela engendre un nombre considérable de données, mais bien sûr leur répartition géographique est très différente. Espaces naturels délaissés (quasi plus rien au lac de Maine par exemple…), mais villes et villages connaissent une belle embellie.

Le confinement est respecté, bravo !

http://files.biolovision.net/www.faune-anjou.org/userfiles/divers/nbinscritsquotfaune-anjou_1.png

Et le graphe mensuel des inscrits montre l'effet des comptages hivernaux au jardin (peu d'effet au printemps…).

http://files.biolovision.net/www.faune-anjou.org/userfiles/divers/nbinscritsmensfaune-anjou.png

posté par Alain Fossé (admin)
 
jeudi 2 avril 2020
Rapport d'activité 2019 de la LPO Anjou

Le rapport d’activité 2019 de la LPO Anjou est en ligne !

à lire sur

fr.calameo.com

ou à télécharger sur

www.lpo-anjou.org

Document à télécharger :  Rapport d'activité 2019
posté par Alain Fossé (admin)
 
mercredi 1 avril 2020
Oiseaux
En complément du défi « Confinés mais aux zaguets ! » : Safari Jardin !

posté par Alain Fossé (admin)
 
mercredi 25 mars 2020
Oiseaux
Synthèse du comptage Wetlands 2020

Bilan du recensement des oiseaux d'eau réalisé en Anjou les 11-12 janvier 2020  

Téléchargez la pièce jointe pour connaître le bilan des effectifs. 

ContactSylvain Courant

Document à télécharger :  Synthèse du comptage Wetlands 2020
posté par Alain Fossé (admin)
 
lundi 23 mars 2020
Oiseaux
Nouveau bilan synthétique du défi « Confinés, mais aux aguets : oiseaux »

Faune-France vous propose un nouveau bilan synthétique du défi « Confinés, mais aux aguets : oiseaux ». Les chiffres de contribution sont toujours en hausse. Grand bravo à tous !

Au 4ᵉ jour de suivi des oiseaux vus à domicile, Faune-France vous propose quelques indicateurs :

  • Nombre total d'observateurs sur la période : 276 (+ 27 % depuis hier)
  • Nombre de listes complètes transmises : 733 (+ 42 %)
  • Nombre de données collectées : 9 149 (+ 51 %)
  • Nombre de communes couvertes : 264 (+ 27 %)
  • Espèces inventoriées : 136 (+ 3 %)

Quatre nouvelles espèces ont été détectées le 22 mars : l'Hirondelle de rivage, la Mésange boréale, le Chevalier aboyeur et l'Autour des palombes.

La répartition des listes transmises est assez homogène, mais certains départements sont encore dépourvus de données comme en Corse, en Deux-Sèvres, dans le Tarn, en Vienne, dans plusieurs départements du Centre-Val-de-Loire et des Hauts-de-France.

Bravo et belles observations à tous. 

Légende de la carte : localisation des listes transmises dans le cadre de « Confinés, mais aux aguets » du 19 au 22 mars 2020. Source Faune-France.

http://files.biolovision.net/www.faune-anjou.org/userfiles/divers/Screenshot2020-03-23Resultatdelarecherche-wwwfaune-franceorg.jpg

Philippe Jourde
Coordination Faune-France
https://www.faune-france.org

posté par Alain Fossé (admin)
 
vendredi 20 mars 2020
Restez chez vous !

Restez chez vous ! Restez chez vous !

 

En cette période de confinement, les sorties naturalistes doivent être limitées au maximum dans le respect des règles nationales: « Les sorties indispensables à l’équilibre des enfants, le sport et l’activité physique individuels dans les espaces ouverts, sont autorisés à proximité du domicile, dans le respect des gestes barrière et en évitant tout rassemblement. »

 

La LPO Anjou ne cautionnera pas les observateurs qui sortiront de ce cadre. Seuls quelques salariés, munis d'une autorisation professionnelle, sont mandatés par la LPO Anjou.

 

Profitez-en pour vous adonner au défi « Confinés mais aux aguets » (v. ci-dessous actus des 18-19 mars) !

 

Protégez-vous, protégez les autres, merci à tous!

 

La direction et le CA de la LPO Anjou

posté par Alain Fossé (admin)
 
jeudi 19 mars 2020
Privilégiez la saisie par liste complète

Chers observateurs 2.0

 

Nous constatons que vos contributions sont très souvent complètes dans les localités que vous prospectez. Manifestement, vous prenez grand soin de noter toutes les espèces observées et nous vous en remercions. Si vos informations présentent déjà un intérêt certain, elles pourraient prendre encore plus de valeur si elles étaient saisies par listes complètes. Ce mode de collecte de données permet en effet de connaître le temps de prospection, de dresser l’inventaire des espèces détectées mais aussi, par défaut, de celles qui ne l’ont pas été. Ces informations sont essentielles pour de nombreuses analyses, dont celles relatives au calendrier de présence des espèces ou à leurs fréquences.

 

Si vous disposez de la version Androïd de NaturaList, la saisie par listes est très simple et se fait sous deux formes : avec un pointage précis de chaque donnée, idéal pour des suivis courts, façon points d’écoute (par Liste sur le terrain) ou par liste agrégée, plus adaptée aux suivis dépassant 10 min (par site plus tard). Si vous disposez de la version iOS de NaturaList, sachez que le développement du module de saisie par listes est une priorité. Nous nous excusons du retard pris.

Si vous saisissez sur Faune-Anjou ou sur Faune-France, la saisie par liste se fait au lieu-dit, via « image.png[Remplir un formulaire journalier pour ce lieu-dit] ». 

Capture d’écran 2020-03-19 à 18.20.47.png

Il est toutefois possible de pointer précisément les données qui justifient un degré d’exactitude plus élevé.

À défaut d'utiliser une liste complète, utilisez autant que faire se peut « image.png[Ajouter une observation précise] » plutôt que «Ajouter des observations sur ce lieu-dit [Ajouter des observations sur ce lieu-dit] ».

Dans tous les cas, vous pourrez trouver une assistance à cette adresse.

Nous vous remercions chaleureusement pour vos contributions et votre soutien.

Avec 17 % de données collectées par listes complètes, la France fait partie des plus mauvais élèves européens. E-Bird est à environ 95 %, les Pays-Bas sont à 89 %, la Grande-Bretagne à 85 %, la Catalogne à 70 %, la Suisse à 30 %, la Pologne à 22 %. Remercions l’Italie, qui nous évite le bonnet d’âne.

Sur le plan national, les statistiques sont disponibles ici. Un passage de la souris sur la carte donne les chiffres par départements.

En nous mobilisant tous ensemble sur le sujet, je ne doute pas que nous fassions des progrès significatifs. Je vous remercie pour votre mobilisation autour de cet enjeu crucial.

Bien cordialement,

Philippe Jourde

Coordination Faune-France

https://www.faune-france.org

posté par Alain Fossé (admin)
 
jeudi 19 mars 2020
Oiseaux
Confinés mais aux zaguets (suite)

Les contraintes de confinement nous obligent à limiter les déplacements. Faune-France vous propose donc de transformer votre lieu de résidence en observatoire de la faune sauvage. Combien d’espèces allez-vous pouvoir observer de chez vous ?

Côté oiseaux, des millions de migrateurs passent en ce moment au-dessus de nos têtes. Il suffit de lever les yeux pour faire de superbes observations. C’est aussi l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de chez vous.

Pour le reste de la faune, nous vous proposerons, durant les prochaines semaines, des recherches ciblées. Il s’agira de trouver une série d’espèces anthropophiles et d’en dresser, tous ensemble, la carte de répartition nationale.

Le premier défi: l'inventaire complet des oiseaux de chez vous

Ce premier défi n’est pas très compliqué et peut être effectué tous les jours. Il s'agit de faire, le plus fréquemment et régulièrement possible, une liste complète — d'une manière générale, pour vos saisies dans les Faune-X, privilégiez toujours les listes complètes — de tous les oiseaux que vous observez de chez vous sous forme de :

  • de formulaires Oiseaux des jardins, et dans ce cas pas besoin de code. Si votre inventaire est complet, il est possible de l'indiquer en éditant une donnée du relevé, puis en faisant « Modifier formulaire » et enfin en cliquant sur « Toutes les espèces vues ont été signalées ».
  • de listes de 5 minutes, intégrant le programme EPOC. Dans ce cas merci d'inscrire « EPOC » en commentaire de la liste et de bien sélectionner le code étude « [Acasa] Confinés mais aux aguets » ; vous pouvez faire autant d'EPOC que vous voulez.
  • de listes complètes plus longues, idéalement de 20 minutes au maximum, avec là encore la sélection du code étude « [Acasa] Confinés mais aux aguets ».

À partir de ces informations, nous calculerons combien d'espèces d'oiseaux peuvent être inventoriées en France, durant la période de confinement, sans quitter nos domiciles ? Quel sera le maximum en une seule journée ? Combien de données et de listes auront été collectées ? Où est le meilleur spot d'observation ? Il ne fait aucun doute que toutes ces informations amélioreront par ailleurs notre connaissance du calendrier de migration et de reproduction de nombreuses espèces.

Ce programme étant par ailleurs européen, nous pourrons comparer nos résultats avec les pays voisins.

Comment trouver les codes études?

Sur Faune-France et les sites locaux, il est demandé sur la première page, avant de lister les espèces:

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/Web.JPG

Sur NaturaList le code étude est demandé à la fin du relevé.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/NaturaList.jpg

Pour savoir comment faire des listes complètes:

Remarque: Merci de nous contacter si vous souhaitez qu'un lieu-dit soit créé sur votre lieu de résidence. Nous essaierons, dans la mesure du possible, de répondre à vos sollicitations.

Légende de l'image : Moineau domestique mâle. © Ph. Jourde

posté par Alain Fossé (admin)
 
mercredi 18 mars 2020
Oiseaux
Participez au défi « Confinés mais aux zaguets ! »

Les mesures actuelles pour lutter contre la propagation du virus nous invitent au confinement. Alors pourquoi ne pas profiter de cette situation pour relever le défi «Confinés mais aux aguets!» ?

Le défi n’est pas compliquéchaque jour (durant la période de confinement) consacrez 10min à l’observation et au comptage des oiseaux de votre jardin. Essayez d’être le plus exhaustif possible en signalant tous les oiseaux qui fréquentent votre jardin durant ces 10min (attention, on ne compte que les oiseaux posés). Puis enregistrez toutes vos données sur Faune-Anjou (web ou NaturaList) ou le site de l‘Observatoire!

Vous êtes en télétravail? Profitez de votre pause café pour relever le défi!

Vous faites l’école à domicileRelevez le défi avec vos enfants!

Vous regardez des séries toute la journée? Faites une pause dans votre visionnage et relevez le défi!

Un bilan sera effectué à la fin du confinement. Nous verrons ainsi combien d'espèces d'oiseaux peuvent être inventoriées en France, durant la période de confinement, sans quitter nos domiciles. Combien de données auront été collectées ? Où auront été observés le plus d’oiseaux ?

De plus, toutes ces données permettront sans aucun doute d’améliorer la connaissance que nous avons des oiseaux en ce début de période de reproduction.

Acceptez-vous le défi?

Aide

posté par Alain Fossé (admin)
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 338

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Anjou
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020