www.faune-anjou.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Nos partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes en temps réel
       - 
Hirondelle rustique 2019
       - 
Hirondelle de rivage 2019
       - 
Hirondelle de fenêtre 2019
       - 
Martinet noir 2019
       - 
Fauvette pitchou 2019
       - 
Fauvette pitchou 2018
       - 
Tadorne de Belon 18-19
       - 
Écureuil roux 17-19
       - 
Castor d'Eurasie 2019
       - 
Castor d'Eurasie 17-18
       - 
Loutre d'Europe 2019
       - 
Loutre d'Europe 17-18
       - 
Vipère aspic 17-19
       - 
Vipère péliade 17-19
       - 
Rainette verte 17-19
       - 
Mulet porc 17-19
       - 
Argus vert 2019
       - 
Pyrale du Buis 17-19
       - 
Grillon champêtre 2019
       - 
Mante religieuse 17-19
       - 
Phasme gaulois 17-19
       - 
Coccinelle à sept points 2019
       - 
Punaise américaine 17-19
       - 
Ascalaphe ambré 17-19
       - 
Escargot de Bourgogne 17-19
       - 
Elégante striée 17-19
       - 
Argiope frelon 17-19
       - 
Chirocephalus diaphanus 17-19
       - 
Lepidurus apus 17-19
 - 
Galeries photos
Informations
 - 
Toutes les actualités
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Qui fait quoi ?
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles et des codes atlas
    - 
Foire aux questions (FAQ)
  Statistiques d'utilisation
Atlas faune en Maine-et-Loire
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs de Maine-et-Loire
 - 
Les espèces de votre commune/les communes de votre espèce
 - 
Atlas tous taxons
Enquêtes en cours
Site LPO Anjou
 - 
Site LPO Anjou
Comité d'homologation départemental
 - 
Homologations non publiées (2015-2018)
 - 
Liste des espèces à homologuer
 - 
Présentation CHD 49
 - 
Homologations publiées (1995-2014)
 - 
Comité d'homologation national (CHN)
Publications
Synthèses
  Liste des oiseaux de Maine-et-Loire
 - 
Dates d'arrivée des migrateurs prénuptiaux
 - 
Synthèses trimestrielles
 - 
Téléchargements
 - 
Où voir les oiseaux en Maine-et-Loire ?
 - 
Données de baguage en Maine-et-Loire
 - 
Liste des oiseaux de France
 - 
Liste des oiseaux ouest-paléarctiques
Bases voisines
Code de déontologie Faune-Anjou
Listes de discussion
Les liens

Toutes les actualités
page :
 
<
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 313
 
jeudi 28 février 2019
Oiseaux
Enquête milans et busards

Une vaste enquête nationale sur les populations nicheuses de milans et de busards est lancée en France en 2019 et 2020.

Elle porte sur les cinq espèces suivantes : Milan royal, Milan noir, Busard cendré, Busard Saint-Martin et Busard des roseaux. Elle a pour objectifs de dégager des tendances d'évolution, d'estimer les tailles des populations nicheuses et d'affiner les aires de répartition de ces cinq espèces.
Cette enquête repose sur le même protocole que les enquêtes précédemment lancées, à savoir l'enquête rapaces (2000-2002), l'enquête Milan royal 2008 et l'enquête Busards 2010-2011. Il s'agit, pour chaque carré tiré au sort, de recenser l'ensemble des couples et de leur associer un indice de reproduction. Seule différence pour cette nouvelle enquête, des coordonnées géographiques devront être associées à chaque couple ou nid identifié. Les carrés ne sont à prospecter qu'une seule année, en 2019 ou en 2020 en fonction des possibilités.

Au final, le tirage compte un total de 611 carrés dont 252 carrés « milans » et 359 carrés « busards », mais attention, les cinq espèces (les deux milans et trois busards) sont à rechercher sur l'ensemble des carrés. Le tirage pour la France continentale et l’ensemble des documents nécessaires sont disponibles sur le site : https://busards.com

Plusieurs carrés sont disponibles en Anjou, voir leur localisation ici : https://busards.com/index.php/Enquete_2019/carres

Si vous souhaitez participer, merci de prendre contact avec Thierry Printemps, coordinateur départemental.

Busard cendré (photo : Philippe Siriot)

posté par Édouard Beslot
 
mercredi 6 février 2019
Oiseaux
Enquête rapaces diurnes nicheurs 2019

Comme tous les ans à la même époque l’Observatoire des rapaces nous communique la liste des carrés retenus par département pour l’année.

Les objectifs de l’observatoire

L’Observatoire des rapaces diurnes est en place depuis 2005 et fait suite à l’enquête Rapaces diurnes de 2000-2002 qui avait pour but de réaliser l’état des lieux de la distribution et de l’abondance des rapaces en France.

Ce suivi annuel doit permettre d’accroître et d’affiner les connaissances sur l’état des populations et de dégager les tendances et évolutions des rapaces nicheurs de France, en priorité les espèces les plus communes telles que l’Autour des palombes, la Bondrée apivore, le Busard cendré, le Busard des roseaux, le Busard Saint-Martin, la Buse variable, le Circaète Jean-le-Blanc, l’Épervier d’Europe, le Faucon crécerelle, le Faucon hobereau, le Milan noir et le Milan royal, les espèces plus rares ayant leurs suivis spécifiques.

Il a pour vocation d’orienter les stratégies de conservation des rapaces. Il s’avère notamment être un outil efficace pour déceler d’éventuels déclins et permettre de réagir rapidement. Il est donc un fabuleux outil de connaissance au service de la conservation des rapaces. C’est ce suivi qui a permis entre autres de mettre en évidence le déclin de la 2e espèce la plus commune en France : le Faucon crécerelle.

Mais la pertinence de ces travaux n’a de sens que si un nombre significatif de carrés est prospecté tous les ans. L’idéal étant une centaine répartie sur tout le territoire, or actuellement nous en sommes loin. L’observatoire est donc placé « en danger critique d’extinction ».

Le protocole

Il repose sur le recensement exhaustif des couples nicheurs de tous les rapaces diurnes présents en période de reproduction dans un carré de 5 km de côté. Un indice de reproduction est attribué à chaque couple et le nombre de couples certains, probables et possibles est déterminé dans le carré à la fin de la saison de reproduction.

Pour venir en soutien auprès des observateurs qui débutent dans l'Observatoire rapaces, reprennent après plusieurs années ou simplement s'y remettent après l'hiver, un guide du participant est disponible. Il a pour but de faciliter la mise en œuvre du protocole. Vous y retrouverez les objectifs du suivi, les méthodes d'échantillonnage, des conseils pour détecter les rapaces nicheurs et une liste de questions fréquemment posées avec leurs réponses (à télécharger << ici>>).

Le protocole complet est consultable << ici >> (site Internet de l’Observatoire rapaces).

En Anjou cette année, les carrés sont :

  • 1421 O : nord-est Candé ;
  • 1423 O : sud Loire, Saint-Pierre-Montlimart ;
  • 1523 E : sud Loire, entre Martigné-Briand et Thouarcé ;
  • 1623 E : majoritairement en Sud-Loire, centré sur Saumur ;
  • 1722 O : nord Loire, nord-est Vernantes.

Le 1523 E a trouvé « preneur ». N’oubliez pas que les carrés peuvent être effectués à plusieurs.

La saisie des données se fait sur Faune-Anjou via un module dédié que nous devons au préalable activer, merci de nous contacter si vous voulez participer ! En fonction des espèces il est préférable de commencer dès le mois de mars… Alors n’attendez plus !

N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez prospecter un carré, que ce soit en tant que référent de carré ou pour en rejoindre un (à plusieurs c’est plus facile !)

Contact : Édouard Beslot

posté par Édouard Beslot
 
mercredi 6 février 2019
Oiseaux
Bilan Wetlands 2019

Les 12 et 13 janvier derniers a eu lieu le traditionnel week-end de comptage Wetlands destiné à recenser les oiseaux d'eau hivernants.

Ce suivi mené à l'échelle de toute l'Europe (et même au-delà) depuis plus de 50 ans est coordonné en France par la LPO. Vous pourrez trouver de nombreuses infos sur ce recensement (protocole, synthèse 2018, cartes…) sur le site de la LPO.

En Anjou cette année, ces comptages ont concerné 82 zones humides (étangs, marais, cours d'eau…) et ont permis de dénombrer près de 24 500 oiseaux d'eau (27 200 l'an dernier à la même date).

Malgré un hiver doux - jusqu'ici ! - et contrairement au ressenti général, on note cette année une augmentation du nombre d'Anatidés (oies, canards…) dans le département : 9 102 individus (14 espèces) contre 7 315 l'an dernier (12 espèces). Cette progression concerne pour l'essentiel le Canard colvert. D'autres espèces comme le Canard pilet et le Canard souchet montrent en revanche une diminution importante, liée sans doute à l'absence de zones inondées sur les BVA.

Vous pouvez prendre connaissance des résultats détaillés en lisant le bref compte-rendu joint à ce message.

Un grand merci à tous les observateurs de la LPO et de l'ONCFS qui se sont une nouvelle fois mobilisés à l'occasion de ce grand rendez-vous annuel !

La liste des contributeurs figure également dans le doc joint.

Contact : Sylvain Courant (coordinateur départemental) & Édouard Beslot (pour les questions sur la saisie via le module).

Document à télécharger :  Bilan_Wetlands_2019
posté par Édouard Beslot
 
mercredi 6 février 2019
Saisie par listes complètes : comment faire ?

Qu'est-ce qu'une liste complète ?

Une liste complète est une liste contenant toutes les espèces que vous avez identifiées en un période et un lieu donnés (par exemple, pendant une heure d'observation sur un étang).

Il ne s’agit pas d’inventorier toutes les espèces présentes sur votre site d’observation (ce serait très difficile) mais bien de noter celles que vous avez été capable d’identifier. C’est la liste complète de ce que vous avez observé et déterminé.

Pourquoi les listes complètes sont-elles si précieuses ?

Contrairement aux données isolées, les listes complètes non seulement nous renseignent sur les espèces observées à un endroit et à un moment précis, mais également sur celles qui n’ont pas été détectées. Grâce à cela, nous pouvons établir la fréquence relative d’apparition dans l’espace et dans le temps des différentes espèces d’oiseaux et étudier très précisément leur phénologie. En outre, les listes apportent de précieux éléments sur la pression d’observation (le temps passé à prospecter, élément de connaissance décisif pour analyser les données).

Comment pouvez-vous donner encore plus de valeur à vos listes complètes ?

  • Faites des listes à partir d'un seul point c'est idéal (ou si vous vous déplacez, ne pas excéder 1 km. Au-delà, il vaut mieux faire plusieurs listes consécutives). Attention, ne pas faire de listes lors de vos déplacements en vélo, en voiture ou en train ! Si vous faites une longue marche, divisez-la en petites sections (< 1 km) et dressez une liste dans chaque section, ou de temps en temps à l’occasion de petites pauses.
  • Faites des listes aussi souvent que vous le pouvez ! Une liste de 10 minutes est parfaite, jusqu’à une ou deux heures. Au-delà il est préférable de faire des listes consécutives.
  • Il faut indiquer le nombre d'individus de chaque espèce que vous avez détectée. Il convient ici de noter un chiffre réel de contact, même s’il y a évidemment bien plus d’oiseaux que ce que vous avez vu. Cela n’est pas grave.
  • Il est très intéressant de faire des listes au même endroit tout au long de l'année. Par exemple, faites une liste hebdomadaire de votre site d’observation préféré.
  • Essayez de créer des listes partout où vous allez. Disposer d’une bonne couverture géographique est très important pour pouvoir analyser les données !
  • Si vous avez des amis qui ne font toujours pas de listes complètes, expliquez-leur pourquoi elles sont si utiles et expliquez-leur à quel point il est facile de les créer. Plus les observateurs qui en fournissent sont nombreux, plus elles prennent de la valeur et renforcent l’intérêt des vôtres.

Comment procéder ?

La saisie des listes sur Faune-France est très simple !

  • Sur Faune-Anjou, Faune-France, Faune-Bretagne… ce tuto vous présentent la marche à suivre : Saisie par liste
  • Sur NaturaList (application téléphone), vous avez deux options :

-  par liste sur le terrain, vous pointez en temps réel chaque observation. Ce type de liste sert à faire des inventaires sur points fixes sur un pas de temps assez court (5 à 10 minutes) : Saisie par liste sur le terrain ;

-  par liste plus tard, c’est l’option la plus simple. Vous listez l’intégralité des observations sans avoir à les pointer précisément : Saisie par liste plus tard

Sur NaturaList, le nouveau petit bouton (+) jaune, en bas à droite de l'écran, vous permet d'accéder directement au menu de choix.

Besoin de précisions, contact : Édouard Beslot

Légende de l'image : vous avez un point d'observation favori ? Pourquoi ne pas y faire une liste complète à chacune de vos sorties, plutôt que de noter isolément toutes vos observations, comme celle de ce Grand Cormoran. © A. Fossé

 

posté par Alain Fossé (admin)
 
jeudi 10 janvier 2019
Oiseaux
De l'épi à la plume... retour sur la nidification du Busard cendré en Anjou

Busard cendré

En pièce jointe le 6e numéro de la feuille de chou De l'épi à la plume, à destination des exploitants qui participent aux actions de protection du Busard cendré en Maine-et-Loire.

Cette synthèse retrace, en quelques lignes, les chiffres clés et événements de la saison de nidification 2018 du Busard cendré dans les plaines céréalières saumuroises.

Bonne lecture à tous.

Contact : Damien Rochier

Document à télécharger :  De l'épi à la plume_n°6_2018
posté par Édouard Beslot
 
mercredi 9 janvier 2019
Oiseaux
Bilan Laridés aux dortoirs (décembre 2018)

Les résultats des comptages réalisés sur les dortoirs les 15 et 16 décembre 2018 (et le 17 pour le Lac du Verdon en raison des fortes pluies du samedi 15) sont les suivants :

  • Lac du Verdon : 12 000 Mouettes rieuses, 350 Goélands argentés, 1 450 G. bruns ;
  • Lac de Maine : 7 950 Mouettes rieuses, 10 Goélands argentés, 1 100 G. bruns, 26 G. leucophées, 1 G. marin ;
  • Étang de Saint-Aubin / Pouancé : 5 000 Mouettes rieuses, 16 Goélands bruns, 1 G. leucophée ;
  • Gravière du Sol de Loire / Montjean-s-Loire : 1 500 Mouettes rieuses, 700 Goélands argentés, 250 G. bruns ;
  • Loire à Saint-Maur / Le Thoureil : 1 Goéland argenté, 1 200 G. bruns, 14 G. leucophées ;
  • Loire à Saumur : 1 100 Mouettes rieuses.

Total décembre 2018 (janvier 2018) :

  • Mouette rieuse : 27 550 (22 922) ;
  • Goéland argenté : 1 061 (1 961) ;
  • Goéland brun :4 016 (3 179) ;
  • Goéland leucophée : 41 (40) ;
  • Goéland marin : 1 (1).

Commentaires:

La journée du samedi 15 décembre s’est révélée fort peu favorable aux comptages en raison d’un important passage pluvieux mais un seul décompte a été effectué à cette date (Sol de Loire). Le niveau bas des eaux de la Loire a sans doute permis la mise en place de dortoirs qui n’ont pu être recensés, en particulier en aval de Montjean-sur-Loire.

Par rapport au comptage réalisé en début d’année 2018, l’effectif de Goélands argentés ne représente qu’un peu plus de la moitié de celui de l’hiver précédent et les effectifs de la Mouette rieuse et du Goéland brun progressent sensiblement.

Merci à tous les participants :  S. Angebault, M. Aubry, É. Beslot, D. et P. Bizien, J.M. Bottereau, B. Charpentier, A. Fossé, J.M. Logeais, F. Recoquillon, A. Ruchaud et J.-Do. Vrignault.

Contact : Jean-Claude Beaudoin

posté par Édouard Beslot
 
mercredi 9 janvier 2019
Oiseaux
Bilan Laridés nicheurs 2018

Retour sur la reproduction des Laridés nicheurs en Maine-et-Loire en 2018… Une saison catastrophique ! 

Téléchargez la pièce jointe pour connaître le bilan des effectifs. 

Contact : Damien Rochier

posté par Édouard Beslot
 
mercredi 28 novembre 2018
Biodiv'Pays de la Loire

Depuis 2 ans, le CEN Pays de la Loire coordonne la mise en œuvre d'un portail de visualisation des données naturalistes à l'échelle régionale avec plusieurs partenaires. En tant que principal producteur de données dans la région, le réseau LPO s'est mobilisé au sein de ce projet afin de faire remonter les données saisies dans ses bases (Visionature)… Pour commencer, seules les observations saisies depuis le début de l'année et concernant la faune vertébrée sont visibles à l'échelle des communes et des mailles de 5 km x 5 km. Des mises à jour sont effectuées tous les jours.

Biodiv'Pays de la Loire n'est pas une base de données en tant que telle mais plutôt un outil de visualisation qui permettra d'assurer une meilleure diffusion des connaissances. Merci à tous pour vos nombreuses contributions. 

posté par Édouard Beslot
 
mardi 27 novembre 2018
Oiseaux
SHOC

Suivi hivernal des oiseaux communs (SHOC)

Le temps du suivi hivernal des oiseaux communs revient…

Un passage en décembre, un passage en janvier sur les transects que vous avez créés pour ceux qui participent déjà. Pour ceux qui participe au STOC en période estivale, vous pouvez également réaliser le SHOC sur votre carré. 

Et pour ceux qui veulent se lancer à partir de cette année… c'est possible ! 

En pièce jointe, le bilan du suivi et vous pouvez retrouver le protocole < ici >.

Bonnes observations !

Contact : Reine Dupas, coordinatrice STOC/SHOC 49

Document à télécharger :  BILANparticipationSHOC20142018-4420.pdf
posté par Édouard Beslot
 
mardi 13 novembre 2018
Oiseaux
Suivi Ardéidés nicheurs

Reproduction des Ardéidés en région angevine

En pièce jointe, vous trouverez une note sur les suivis de reproduction effectués sur deux colonies d'Ardéidés de la région angevine en 2018, bonne lecture !

Contact : Jean-Claude Beaudoin

posté par Édouard Beslot
page :
 
<
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 313

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Anjou
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019