www.faune-anjou.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Nos partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes en temps réel
       - 
Hirondelle rustique 2019
       - 
Hirondelle de rivage 2019
       - 
Hirondelle de fenêtre 2019
       - 
Martinet noir 2019
       - 
Fauvette pitchou 2019
       - 
Fauvette pitchou 2018
       - 
Râle des genêts 2019
       - 
Tadorne de Belon 18-19
       - 
Écureuil roux 17-19
       - 
Castor d'Eurasie 2019
       - 
Castor d'Eurasie 17-18
       - 
Loutre d'Europe 2019
       - 
Loutre d'Europe 17-18
       - 
Vipère aspic 17-19
       - 
Vipère péliade 17-19
       - 
Rainette verte 17-19
       - 
Mulet porc 17-19
       - 
Argus vert 2019
       - 
Pyrale du Buis 17-19
       - 
Grillon champêtre 2019
       - 
Mante religieuse 17-19
       - 
Phasme gaulois 17-19
       - 
Coccinelle à sept points 2019
       - 
Punaise américaine 17-19
       - 
Ascalaphe ambré 17-19
       - 
Escargot de Bourgogne 17-19
       - 
Elégante striée 17-19
       - 
Argiope frelon 17-19
       - 
Chirocephalus diaphanus 17-19
       - 
Lepidurus apus 17-19
 - 
Galeries photos
Informations
 - 
Toutes les actualités
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Qui fait quoi ?
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles et des codes atlas
    - 
Foire aux questions (FAQ)
  Statistiques d'utilisation
Atlas faune en Maine-et-Loire
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs de Maine-et-Loire
 - 
Les espèces de votre commune/les communes de votre espèce
 - 
Atlas tous taxons
Enquêtes en cours
Site LPO Anjou
 - 
Site LPO Anjou
Comité d'homologation départemental
 - 
Homologations non publiées (2015-2018)
 - 
Liste des espèces à homologuer
 - 
Présentation CHD 49
 - 
Homologations publiées (1995-2014)
 - 
Comité d'homologation national (CHN)
Publications
Synthèses
  Liste des oiseaux de Maine-et-Loire
 - 
Dates d'arrivée des migrateurs prénuptiaux
 - 
Synthèses trimestrielles
 - 
Téléchargements
 - 
Où voir les oiseaux en Maine-et-Loire ?
 - 
Données de baguage en Maine-et-Loire
 - 
Liste des oiseaux de France
 - 
Liste des oiseaux ouest-paléarctiques
Bases voisines
Code de déontologie Faune-Anjou
Listes de discussion
Les liens

Toutes les actualités
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 310
 
mercredi 22 mai 2019
Oiseaux
Comptage national des oiseaux des jardins les 25 et 26 mai
posté par Alain Fossé (admin)
 
mercredi 8 mai 2019
Oiseaux
Bilan du comptage national des oiseaux des jardins de janvier 2019

Plus de 10 500 jardins ont participé cette année : record battu ! Bravo à tous !

Une importante mobilisation citoyenne

10 664, c’est le nombre exact de jardins depuis lesquels les oiseaux ont été comptés durant ce week-end. La plus grosse mobilisation depuis la création de ce comptage en 2013 ! Dans certains départements, comme les Deux-Sèvres, le Cantal ou les Pyrénées-Orientales, le nombre de jardins participants a plus que doublé depuis l’année dernière. Le département de Maine-et-Loire se classe 10e en nombre de jardins participants (225, contre 142 en 2018).

Des oiseaux moins présents durant l’hiver

Vous avez été nombreux à nous faire part de votre inquiétude avant et durant l’hiver, constatant un nombre très faible d’oiseaux dans les jardins. Et cela sur la totalité du pays.

Il semblerait effectivement que cette année les oiseaux aient moins fréquenté les jardins que lors de l’hiver 2017-2018. Ce sont en moyenne 35 oiseaux par jardin qui ont été observé contre 38 l’année passée. Bien que la Mésange charbonnière, le Rougegorge familier et la Mésange bleue soient les espèces qui ont fréquenté le plus souvent nos jardins, c’est toutefois le Moineau domestique qui a été observé en plus grand nombre. Découvrez au fil du bilan tous les résultats de cette opération.

posté par Alain Fossé (admin)
 
mercredi 10 avril 2019
Amphibiens
Week-end herpétologique 3-5 mai

Pour la 4e année consécutive, dans le cadre de l’Atlas herpétologique des Pays de la Loire, un week-end de prospections à la recherche des serpents et amphibiens est organisé en Anjou. Il aura lieu les 3 (soirée), 4 et 5 mai et se déroulera à l’extrémité NO du département (dans le « Pouancéen élargi »).

Pour en savoir plus sur l’organisation du week-end et vous inscrire veuillez consulter la pièce jointe.

Pour en savoir plus sur la démarche Atlas en cours, rendez-vous sur le site du Groupe herpétologique des Pays de la Loire : http://www.groupeherpetopdl.org

Contact : Édouard Beslot

Pélodyte ponctué (photo : É.Beslot)

Document à télécharger :  WEherpéto_Infos_Inscription
posté par Édouard Beslot
 
mardi 2 avril 2019
Oiseaux
Grand Cormoran nicheur en France

La reproduction du Grand Cormoran en France a fait l'objet d'un recensement national en 2018 (v. pièce jointe). 

Coordinateur national : Loïc Marion

Grand Cormoran (photo : Louis-Marie Préau)

posté par Édouard Beslot
 
mardi 26 mars 2019
NaturaList sur iOS
NaturaList sur iOS
posté par Philippe Jourde

La version de NaturaList pour iOS est pleinement fonctionnelle. Bien que simplifiée par rapport à celle qui tourne sur Androïd, elle permet la saisie sur le terrain de vos observations et facilite ainsi leur transmission.

Développée depuis près de deux ans, la version de NaturaList pour iPhone a été testée sous toutes ses coutures par un panel de 500 utilisateurs. La version proposée est donc parfaitement stable. Dans l'attente qu'Apple valide définitement sa mise à disposition sur App Store, Faune-France vous propose de bénéficier de NaturaList en avant-première en vous inscrivant vous aussi en tant que testeurs. La version mise à disposition sera renouvelée tous les trois mois.

Si vous êtes intéressé, il vous suffit de suivre ce lien avec votre mobile.

Attention, le nombre de testeurs est limité à 2 500 personnes.

Bonnes observations à tous !

posté par Alain Fossé (admin)
 
mardi 19 mars 2019
Oiseaux
Goélands bagués, quoi faire ?

Ces dernières années, dans le golfe de Gascogne, plus de 5 000 goélands ont été équipés de bagues couleur par Bretagne Vivante ou les LPO du 44 et du 85, ainsi que sur la Réserve naturelle Lilleau des Niges sur l’île de Ré.

Si vous avez observé un goéland équipé d'une bague orange ou d'une bague blanche gravée de 4 caractères, le premier caractère étant suivi de 2 points (codes de types 2:AAA, 3:AAA, 4:AAA pour les bagues orange, types R:A1A, R:1A1 pour les blanches), ce site est fait pour vous !

Vous pouvez maintenant transmettre vos observations en ligne (lien ci-dessous) et vous aurez alors directement accès à l’histoire ainsi construite de chaque oiseau bagué, une carte permettant de visualiser les lieux d'observations. Et bien sûr vous contribuerez à une meilleure connaissance de la biologie de ces oiseaux.

Sitehttp://www.bretagne-vivante-dev.org/goelands

N.B. 1 : si vous constatez des erreurs dans le CV d'un oiseau, n'hésitez pas à l'indiquer par mail à periscope@bretagne-vivante.org

N.B. 2 : et continuez à faire suivre vos observations réalisées en Maine-et-Loire à Alain Fossé pour alimenter les pages angevines de baguage.

posté par Édouard Beslot
 
vendredi 1 mars 2019
Oiseaux
Lancement de la campagne EPOC

​Le 1er mars marque le lancement de la campagne EPOC. Cette année, grâce au Fonds interne à la vie associative de la LPO et surtout au travail de la LPO Auvergne (aujourd’hui Auvergne-Rhône-Alpes)​.

​Les oiseaux communs subissent un déclin dramatique et constant. En France, notre méthode actuelle de saisie des données naturalistes nous permet de bien appréhender les variations de répartition des espèces mais pas d’estimer leurs populations ou d’évaluer finement leurs tendances. Pourtant, nous avons besoin de ces informations pour alerter la société et mener des actions de conservation efficaces.

Le programme EPOC (​e​stimation des ​populations d’​oiseaux ​c​ommuns), qui vient en complément du célèbre programme STOC, vise à répondre à cette lacune.

Si vous savez identifier les oiseaux les plus communs en visuel et à l’oreille, vous pouvez y contribuer activement.

Pour savoir comment procéder, il vous suffit de visionner cette courte vidéo.​

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter la page EPOC de Faune-France​.​

En vous remerciant pour votre implication, nous vous souhaitons de belles observations.

Félicitations à Sabine Boursange, Thibault Brugerolle, Romain Riols et Julien Delrieu pour la qualité de ce travail.

Philippe Jourde

Coordination Faune-France

posté par Alain Fossé (admin)
 
jeudi 28 février 2019
Oiseaux
Enquête milans et busards

Une vaste enquête nationale sur les populations nicheuses de milans et de busards est lancée en France en 2019 et 2020.

Elle porte sur les cinq espèces suivantes : Milan royal, Milan noir, Busard cendré, Busard Saint-Martin et Busard des roseaux. Elle a pour objectifs de dégager des tendances d'évolution, d'estimer les tailles des populations nicheuses et d'affiner les aires de répartition de ces cinq espèces.
Cette enquête repose sur le même protocole que les enquêtes précédemment lancées, à savoir l'enquête rapaces (2000-2002), l'enquête Milan royal 2008 et l'enquête Busards 2010-2011. Il s'agit, pour chaque carré tiré au sort, de recenser l'ensemble des couples et de leur associer un indice de reproduction. Seule différence pour cette nouvelle enquête, des coordonnées géographiques devront être associées à chaque couple ou nid identifié. Les carrés ne sont à prospecter qu'une seule année, en 2019 ou en 2020 en fonction des possibilités.

Au final, le tirage compte un total de 611 carrés dont 252 carrés « milans » et 359 carrés « busards », mais attention, les cinq espèces (les deux milans et trois busards) sont à rechercher sur l'ensemble des carrés. Le tirage pour la France continentale et l’ensemble des documents nécessaires sont disponibles sur le site : https://busards.com

Plusieurs carrés sont disponibles en Anjou, voir leur localisation ici : https://busards.com/index.php/Enquete_2019/carres

Si vous souhaitez participer, merci de prendre contact avec Thierry Printemps, coordinateur départemental.

Busard cendré (photo : Philippe Siriot)

posté par Édouard Beslot
 
mercredi 6 février 2019
Oiseaux
Enquête rapaces diurnes nicheurs 2019

Comme tous les ans à la même époque l’Observatoire des rapaces nous communique la liste des carrés retenus par département pour l’année.

Les objectifs de l’observatoire

L’Observatoire des rapaces diurnes est en place depuis 2005 et fait suite à l’enquête Rapaces diurnes de 2000-2002 qui avait pour but de réaliser l’état des lieux de la distribution et de l’abondance des rapaces en France.

Ce suivi annuel doit permettre d’accroître et d’affiner les connaissances sur l’état des populations et de dégager les tendances et évolutions des rapaces nicheurs de France, en priorité les espèces les plus communes telles que l’Autour des palombes, la Bondrée apivore, le Busard cendré, le Busard des roseaux, le Busard Saint-Martin, la Buse variable, le Circaète Jean-le-Blanc, l’Épervier d’Europe, le Faucon crécerelle, le Faucon hobereau, le Milan noir et le Milan royal, les espèces plus rares ayant leurs suivis spécifiques.

Il a pour vocation d’orienter les stratégies de conservation des rapaces. Il s’avère notamment être un outil efficace pour déceler d’éventuels déclins et permettre de réagir rapidement. Il est donc un fabuleux outil de connaissance au service de la conservation des rapaces. C’est ce suivi qui a permis entre autres de mettre en évidence le déclin de la 2e espèce la plus commune en France : le Faucon crécerelle.

Mais la pertinence de ces travaux n’a de sens que si un nombre significatif de carrés est prospecté tous les ans. L’idéal étant une centaine répartie sur tout le territoire, or actuellement nous en sommes loin. L’observatoire est donc placé « en danger critique d’extinction ».

Le protocole

Il repose sur le recensement exhaustif des couples nicheurs de tous les rapaces diurnes présents en période de reproduction dans un carré de 5 km de côté. Un indice de reproduction est attribué à chaque couple et le nombre de couples certains, probables et possibles est déterminé dans le carré à la fin de la saison de reproduction.

Pour venir en soutien auprès des observateurs qui débutent dans l'Observatoire rapaces, reprennent après plusieurs années ou simplement s'y remettent après l'hiver, un guide du participant est disponible. Il a pour but de faciliter la mise en œuvre du protocole. Vous y retrouverez les objectifs du suivi, les méthodes d'échantillonnage, des conseils pour détecter les rapaces nicheurs et une liste de questions fréquemment posées avec leurs réponses (à télécharger << ici>>).

Le protocole complet est consultable << ici >> (site Internet de l’Observatoire rapaces).

En Anjou cette année, les carrés sont :

  • 1421 O : nord-est Candé ;
  • 1423 O : sud Loire, Saint-Pierre-Montlimart ;
  • 1523 E : sud Loire, entre Martigné-Briand et Thouarcé ;
  • 1623 E : majoritairement en Sud-Loire, centré sur Saumur ;
  • 1722 O : nord Loire, nord-est Vernantes.

Le 1523 E a trouvé « preneur ». N’oubliez pas que les carrés peuvent être effectués à plusieurs.

La saisie des données se fait sur Faune-Anjou via un module dédié que nous devons au préalable activer, merci de nous contacter si vous voulez participer ! En fonction des espèces il est préférable de commencer dès le mois de mars… Alors n’attendez plus !

N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez prospecter un carré, que ce soit en tant que référent de carré ou pour en rejoindre un (à plusieurs c’est plus facile !)

Contact : Édouard Beslot

posté par Édouard Beslot
 
mercredi 6 février 2019
Oiseaux
Bilan Wetlands 2019

Les 12 et 13 janvier derniers a eu lieu le traditionnel week-end de comptage Wetlands destiné à recenser les oiseaux d'eau hivernants.

Ce suivi mené à l'échelle de toute l'Europe (et même au-delà) depuis plus de 50 ans est coordonné en France par la LPO. Vous pourrez trouver de nombreuses infos sur ce recensement (protocole, synthèse 2018, cartes…) sur le site de la LPO.

En Anjou cette année, ces comptages ont concerné 82 zones humides (étangs, marais, cours d'eau…) et ont permis de dénombrer près de 24 500 oiseaux d'eau (27 200 l'an dernier à la même date).

Malgré un hiver doux - jusqu'ici ! - et contrairement au ressenti général, on note cette année une augmentation du nombre d'Anatidés (oies, canards…) dans le département : 9 102 individus (14 espèces) contre 7 315 l'an dernier (12 espèces). Cette progression concerne pour l'essentiel le Canard colvert. D'autres espèces comme le Canard pilet et le Canard souchet montrent en revanche une diminution importante, liée sans doute à l'absence de zones inondées sur les BVA.

Vous pouvez prendre connaissance des résultats détaillés en lisant le bref compte-rendu joint à ce message.

Un grand merci à tous les observateurs de la LPO et de l'ONCFS qui se sont une nouvelle fois mobilisés à l'occasion de ce grand rendez-vous annuel !

La liste des contributeurs figure également dans le doc joint.

Contact : Sylvain Courant (coordinateur départemental) & Édouard Beslot (pour les questions sur la saisie via le module).

Document à télécharger :  Bilan_Wetlands_2019
posté par Édouard Beslot
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 310

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Anjou
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019